Texte à méditer :  Les gardiens de la paix, au lieu de nous la garder, ils feraient mieux de nous la foutre.  Coluche (Humoriste français)
Ciel, un Essaim !
dans votre jardin,
sur votre terrasse !


POUR TROUVER
UN CUEILLEUR D'ESSAIM

cliquez ici
puis sur la commune où vous habitez
------
mise à jour le
30 mars 2020
(84 apiculteurs
+ 11 TSA)

 En bas à droite,
consulter la liste des "Apiculteurs" 
 
La charte du
Cueilleur d'essaim

 

Nos Ruchers
Pour voir...cliquer !!

GSA - GDSA
Concours des Miels
Archives
Lettre d'infos
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
faq.gifDes Questions ?
Fermer La propolis produit de la ruche
Fermer Histoire, composition, propriétés et usages ?

Synthèse de Lise Fauliot et Jean Lacube

suivant les travaux d'Eric Debuyser et d'Eric Arvouet


La propolis est connue et utilisée depuis l'antiquité. Les Perses, les Grecs, les Romains et les Incas l'ont utilisée pour ses propriétés biologiques. A Rome au 1er siècle avant J.C. la propolis se vendait plus cher que le miel sur la voie sacrée. Chaque légionnaire romain en emportait au moment des campagnes militaires. Avicenne au XIème siècle note que la propolis " a qualité d'éliminer les pointes de flèches et d'épines et de nettoyer ".

En France le terme de propolis apparaît dans les écrits d'Ambroise Paré au XVIe siècle.

A la fin du XIXe siècle en Russie et en Allemagne, il y a un grand marché de la propolis, utilisée en remède populaire comme anti-infectieux, cicatrisant, adoucissant, anti-inflammatoire sous forme d'onguent, d'emplâtre, de lotion, de fumigation.

Plusieurs auteurs ont démontré que la propolis, en plus de la climatisation du nid sert à consolider les alvéoles et à la défense mécanique de la ruche par réduction du trou de vol et à embaumer les cadavres des petits prédateurs. On pressent déjà à cette époque la défense biochimique de la colonie grâce aux substances résineuses et balsamiques de la propolis qui seront nommées plus tard "substances antibiotiques". Ces usages courants en médecine humaine se sont transmis jusqu'à nos jours.

Le grand mérite d'Eric DEBUYSER et d'Eric ARVOUET, auteurs de deux thèses sur la propolis, est d'avoir rassemblé les connaissances et recherches faites par différents chercheurs. Le but de ce résumé est de faire partager à tous le résultat de leurs études.

Le mot propolis vient du grec : Pro qui signifie en avant et Polis qui signifie la ville ou la cité. A l'époque d'Aristote, on l'appelait "les larmes des arbres". Le mot propolis désigne un ensemble de substances résineuses, gommeuses, balsamiques, recueillies par les abeilles à partir de plantes, d'arbres, de bourgeons d'arbres tels que les peupliers (Populus sp.), les bouleaux (Betulus sp.), les aulnes (Alnus sp.), les marronniers d'Inde (Aesculus hippocastanum L.), les frênes (Fraxinus excelsior L.), les saules (Salix sp.), les épiceas (Picea sp.), les chênes (Quercus sp.). Les ruchers installés dans des zones déboisées risquent de manquer de matière première pour la propolis et de souffrir en conséquence de maladies telles que la loque.

Selon sa provenance, la couleur de la propolis varie du jaune au brun foncé, coloration due à la présence d'un pigment : la  chrysine. Ce dernier est aussi responsable de la coloration jaune de la cire et du miel. De dure à cassante à froid, la propolis est malléable à 20° C. Sa saveur est âcre ou amère. Son odeur agréable, de miel et de cire s'ajoute à l'odeur d'origine des bourgeons. Les abeilles les plus âgées, aux glandes cirières atrophiées sont chargées de la ramener à la ruche, à la fin de la miellée, à l'approche de l'automne, en vue de l'hivernage. Cette quête a lieu aux heures chaudes de la journée quand les substances ramassées sont plus malléables. Les sécrétions salivaires des abeilles transforment cette résine en propolis. Elle servira à lisser les parois de la ruche, maintenir l'étanchéité et enduire les alvéoles avant la ponte de la reine.

La récolte de la propolis se fait actuellement avec des grilles spéciales, ce qui donne une propolis de qualité . La propolis se conserve dans des récipients opaques, à l'abri de la chaleur, l'efficacité la meilleure étant obtenue avec la propolis fraîche . La propolis est soluble partiellement dans de nombreux solvants dont l'éthanol. Cet extrait a un Ph voisin de la neutralité.

Composition de la propolis
La composition de la propolis est variable selon son origine botanique. Une quarantaine de composants sont connus. Recueillie dans les ruches, la propolis contient 50 à 55 % de résines et de baumes, 20 à 35 % de cires, 5 à 10 % d'huiles essentielles, 5 % de pollen, 5 % de matières diverses d'origine organique et minérale.
Les composés aromatiques sont composés par :
  • Des flavanoïdes (flavanols et flavones, flavanones) :
    • Quercetol,
    • galengol (ou trihydroxy-3,5,7 flavone),
    • chrysol,
    • tectochrysol,
    • pinocembrol
  • Des acides aromatiques et phénols (acides et alcools cinnamiques et leurs dérivés) :
    • Acide benzoïque et ses dérivés,
    • dérivés du benzaldehyde.
  • Des composés terpéniques :
    • Betabisabolol,
    • alpha acetoxy-butulenol.
  • Autres composés :
    • Acides gras,
    • triglycérides phénoliques,
    • acides aminés (arginine, proline),
    • vitamines (A, B1, B2, B6, C, E, PP),
    • oligo-éléments (Mn, Cu, Fe, Ca, Al, Si, Vu, Sr, Pb, Ni, Cr, Ti).

Propriétés et usages de la propolis
La propolis ne peut être utilisée brute. Il faut préparer des extraits par différentes méthodes d'extraction pour obtenir un maximum de principes actifs qui servent aux préparations pharmaceutiques.

Les propriétés antibiotiques de la propolis sont engendrées par la présence de composés à activités anti-bactériennes, antivirales et antifongiques. Les rayons d'une ruche ne contiennent pratiquement pas de bactéries parce qu'ils sont protégés par la fine pellicule de propolis, comme l'a démontré VHITE en 1906. KILVARINA en 1948 prouve que le bacille pyocyanique est tué en 3 h par la présence de propolis fondue. LAVIE en 1960 publie des travaux sur les propriétés anti-bactériennes de la propolis. L'emploi d'extraits de propolis, dans certains cas d'infection bactérienne, ne laisse pas apparaître de résistance. L'activité anti-bactérienne de la propolis est liée à la présence des substances flavanoïdes tels que le galengol qui inhibe la croissance des différents micro-organismes. Le deuxième flavanoïde est le pinocembrol. Le chrysol et le tectochrysol n'ont pas d'activité anti-bactérienne. Les acides caféiques et féruliques participent à l'action anti-bactérienne. L'étude in vitro du pouvoir inhibiteur de la propolis fait apparaître l'étendue de son spectre antibiotique.

Les propriétés antifongiques de la propolis exercent une nette inhibition des levures pathogènes, c'est ce qui permet aux cadavres des petits prédateurs présents dans la ruche de ne pas moisir. Les composés antimycosiques de la propolis sont la pinocembrine, l'acetate 3 pinobauksine, l'esther benzyl acide coumarique, l'acide caféique, la sakureneline, le xanthorrheol. Ces produits entrent dans la préparation des onguents.

Les substances antivirales de la propolis sont l'apigénol et l'acacétol ainsi que certains flavanoïdes.

Les propriétés anesthésiques locales de la propolis sont dues à l'huile essentielle, la pinocembrine et les esthers de l'acide caféique.

C'est le bisalobol qui est responsable de l'activité anti-inflammatoire de la propolis.

L'effet cicatrisant des préparations à base de propolis sur les blessures et la régénération des tissus est connue depuis longtemps.

Les propriétés spasmolytiques, de protection capillaire et de réduction de l'agrégation des cellules sanguines sont dues à la présence des flavanoïdes. Le Quercetol, le kampferol et l'acacetol étant responsables de l'activité antispasmodique.

La propolis en thérapeutique humaine est surtout utilisée dans les pays de l'est.

En ORL, elle constitue un médicament complémentaire. En Otologie, dans certaines otites purulentes elle permet souvent la régression et le tarissement des suppurrations.

Le pouvoir anti-bactérien de la propolis envers les coccis gram+ est utilisé contre la carie dentaire dans des produits masticatoires.
La propriété anesthésique locale de la propolis, jointe à l'activité antibiotique est mise à profit dans les soins des paradonpathies (affections de l'articulation alvéolo-dentaire).

L'effet anesthésique de la propolis, par une pulvérisation hydro-alcoolique, est un précieux adjuvant dans les pharyngites chroniques à déglutition douloureuse.

 Une solution hydro-alcoolique de propolis traite les aphtes. La propolis peut servir de pansement biologique sur toutes les lésions de la cavité buccale.

La propolis, en combinaison avec d'autres médicaments, désodorise les exhalaisons désagréables de la rhinite ozène. Son pouvoir désodorisant peut être relié à l'action bactéricide et bactériostatique, ainsi qu'à sa forte odeur balsamique.

En homéopathie, le peuplier baumier (Populus candidans) : Dil 4H, est utilisé dans les cas de pharyngite aiguë, d'herpès labial et d'enrouement.

La propolis et les affections pulmonaires : sous forme d'aérosols de solution aqueuse à 10% la propolis traite certaines broncho-pneumonies en complément à l'antibiothérapie. Certains cas d'asthmes bronchiques infantiles s'améliorent par des pulvérisations de solution alcoolique de propolis émulsionnée dans une huile. Une équipe soviétique a employé la propolis pour traiter la tuberculose : associée à des anti-bactériens, elle contribue à la résorption des foyers et à la disparition des bacilles de koch.
En dermatologie : l'effet cicatrisant des préparations à base de propolis sur les blessures et la régénération des tissus est connu depuis longtemps (brûlures du second degré, eczémas, maladies d'origine staphyloccocique). Les surfaces d'ulcération sont diminuées par la Propolis.

Les propriétés antioxydantes des composants de la propolis, riches en doubles liaisons, sont exploitées dans les préparations dermocosmétologiques pour leur capacité antiradicalaire la participation des radicaux libres entrant dans le processus du vieillissement cellulaire ; l'extrait alcoolique de propolis apporte les substances nécessaires au maintien de la structure et des fonctions vitales de la peau.

Les onguents à base de propolis, maintenus plusieurs jours sous un pansement et renouvelé 3 à 6 fois, traitent les dermophyties et les hyperkératinoses des pieds.

La mylyt extrait de propolis à 10% dans l'Èthanol a été le sujet d'une étude clinique par des chercheurs allemands.

Une solution alcoolique de propolis avec un mélange de beurre a été employée avec succès pour traiter des ulcères gastriques.

Des patients souffrant de colite et de d'hypertonie intestinale ont étés soignés avec une solution alcoolique de propolis. Les propriétés antispasmodiques de la propolis sont dues à la présence des flavonoïdes.

L'effet thérapeutique sur l'hypertension par la propolis donne une diminution des céphalées et l'arrêt des vertiges, ainsi qu'une réduction des palpitations et des sensations de pesanteur.

Les propriétés anti-inflammatoires, anti-infectieuses et anesthésiques de la propolis peuvent êtres utilisées comme anti-hémorroïdaire.

Il est utilisé également en gynécologie en solution alcoolique de Propolis à 30 .

Dans le commerce des produits diététiques, la propolis est considérée comme un antibiotique naturel pour soigner les rhumes, maux de gorge et comme complément alimentaire en période de surmenage.

Autres usages de la propolis
La propolis est utilisée dans certaines provinces pour la fabrication des vernis, mélangée à de l'huile de lin et de cire. Les vernis utilisées par les grands luthiers du 18e siècle contribuaient à la sonorité exceptionnelle de leurs instruments (vernis à la propolis de la région de Crémone).

Le chauffage d’un mélange de cire et de propolis, utilisé par les abeilles donne un surnageant très aromatique appelé cire de propolis à grande plasticité servant de lut.

Le mastic à greffer peut être préparé avec de la propolis brute, de la cire, de l'huile minérale et un peu de poix de Norvège.

L'apiculteur sait aussi préparer un vernis de propolis pour protéger son enfumoir de la rouille et ajouter des morceaux de propolis au combustible pour apaiser ses abeilles. Brûlée, la propolis dégage des arômes délicats.

Conclusion
Parmi les nombreux  constituants identifiés dans la propolis , ce sont les flavanoïdes qui constituent le principal groupe, mais on ne sait pas exactement comment elle agit. Il serait nécessaire que les recherches soient poursuivies au point de vue analytique, pharmacologique et toxicologique.

smile    smile    smile
   

Date de création : 22/11/2007 @ 18:54 Dernière modification : 22/11/2007 @ 19:08 Imprimer l'article   Hyperlien
Notre Agenda

Vendredi 10 Juillet 2020

Semaine n° 28

Agenda pour les 30 prochains jours


Aucun évènement

Des Infos ... !
Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres : 192

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 12

Total visites Total visites: 1119168  

Webmaster - Infos
Infos des syndicats
Cueilleurs essaims
^ Haut ^