Texte à méditer :  La franchise ne consiste pas à dire tout ce que l'on pense, mais à penser tout ce que l'on dit.  Proverbe
Ciel, un Essaim !
dans votre jardin,
sur votre terrasse !


POUR TROUVER
UN CUEILLEUR D'ESSAIM

cliquez ici
puis sur la commune où vous habitez
------
mise à jour le
21 février 2022
(68 apiculteurs
+ 13 TSA)

 En bas à droite,
consulter la liste des "Apiculteurs" 
 
La charte du
Cueilleur d'essaim

 

Nos Ruchers
Pour voir...cliquer !!

GSA - GDSA
Concours des Miels
Archives
Lettre d'infos
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
news.gifLes Nouvelles


 

logoSCA.png


21ème Concours des MIELS d'Île de FranceLogo_MGP.png

et 5ème Concours des miels de la Métropole du Grand Paris

 

 

Ça y est ! Ils sont lancés par la SCA et la Métropole du Grand Paris 

Le but de ces concours est de mettre en valeur la qualité des miels d’Île-de-France et du Grand Paris 

et de promouvoir le travail des apiculteurs.

Pour participer, 

  • Préparez des échantillons de vos meilleurs miels.
  • Aller sur le site de la SCA en cliquant ici, vous y trouverez toutes les informations nécessaires et les lieux de dépôts
  • ​Pour la fiche d'inscription, c'est ici
  • Pour le règlement, c'est ici 

Clôture des inscriptions et derniers dépôts le vendredi 23 septembre 2022 à 12h

Rendez-vous avec le jury le samedi 5 novembre 2022

Points de collecte pour nos adhérents : chez Jean ETENEAU 4ter Av du Gouverneur Gal Binger à St Maur le soir 01 48 89 05 15

et aussi chez Gamm Vert Rue Galilée ZAC LA HAIE PASSART, 77170 Brie-Comte-Robert

 


logo_fnosad.gif

 

 

PLAN NATIONAL DE PIÉGEAGE DES FRELONS ASIATIQUES AU PRINTEMPS

     Message de Étienne CALAIS, pour le GT frelons asiatiques le 25 février 2022

 

 

 

Bonjour à tous,

Sous l’égide de GDS France et de la FNOSAD, un Groupe de Travail a été constitué afin d'élaborer un plan national de lutte contre les frelons asiatiques Vespa velutina et orientalis, destiné à être fonctionnel au printemps 2022. Le GT a réuni l’ensemble des organisations apicoles concernées par la lutte contre ces espèces exotiques envahissantes : ADA France, FNOSAD, GDS France, GNTSA, INTERAPI, ITSAP.

En 2021, le GT a travaillé principalement sur la mise en place, dans un premier temps, d’un plan national de piégeage des frelons asiatiques au printemps. 

Toute la documentation et les outils de mise en place peuvent être téléchargés ici :

https://fnosad.fr/PlanFrelon

Face aux inquiétudes remontées par les apiculteurs sur la pression exercée par ce prédateur, ce plan a été conçu pour être appliqué dès février 2022, lors de l’émergence des fondatrices. Il s’appuie sur les derniers résultats scientifiques concernant le frelon, notamment sur une étude menée par l’ITSAP – Institut de l’Abeille et le MNHN sur 3 départements de l’Ouest pendant 4 ans (Morbihan, Pyrénées-Atlantiques, Vendée). 

Pour être efficace, ce plan de lutte doit s’appliquer de manière coordonnée dans toutes les régions concernées en même temps. Il répond aux attentes des apiculteurs afin de protéger les colonies en diminuant la pression de prédation et en évitant des pertes importantes de colonies du fait du stress occasionné par ces frelons asiatiques.

Ce plan est fourni à l’ensemble des organisations sanitaires apicoles, ainsi qu’à toutes les associations apicoles professionnelles et non professionnelles. Il sera diffusé aux collectivités locales, des partenaires importants dans le cadre de la lutte contre ces frelons.

Ce document comporte des pièces jointes (cf. lien ci-dessus) afin de favoriser la mise en place de ce piégeage de printemps. Certains départements et certaines régions agissent déjà avec des plans de lutte. Ces documents peuvent les aider à mieux coordonner toutes les actions. Les intervenants dans la lutte contre le frelon sont très nombreux et cela complique la mise en œuvre.

Pour atteindre les objectifs de protection des ruchers, l’organisation doit se faire à tous les niveaux : national, régional, départemental et local. La coordination se fera entre les niveaux avec des référents coordinateurs qui seront des animateurs des réseaux. Le recrutement de référents frelons locaux est une étape importante pour initier le travail de terrain à la fois sur le piégeage et sur la destruction des nids.

La communication est un point important du dispositif. Des documents peuvent être créés avec l’aide des collectivités locales, des réunions locales sont à prévoir. Les apiculteurs et les associations apicoles sont la cheville ouvrière de ces actions de lutte et de communication dans le cadre du futur plan national de lutte contre les frelons asiatiques.

 

Comment débuter un plan de piégeage de printemps ?

L’organisation nécessaire est détaillée dans le plan joint. Le groupement de défense sanitaire apicole départemental, le GDS peut être l’initiateur en recrutant un référent coordinateur départemental et des référents locaux en nombre suffisant. Il faut ensuite formaliser le plan et établir des conventions de partenariat avec les collectivités locales : objet de la convention, engagements des partenaires et modalités d’application de la convention.

Le plan peut aussi être initié au niveau local, puis relié aux organisations sanitaires apicoles locales et départementales. Nomination d’un référent coordonnateur local bénévole qui fédère tous les acteurs locaux : apiculteurs, mairie, membres de la société civile locale (chasseurs, associations etc.). La commune formera un agent à la lutte contre le frelon. Les FDGDON forment déjà les agents des collectivités locales dans certains départements. Un plan de communication est élaboré avec les mairies. Cette organisation locale permet ensuite de décliner sur place le plan national de lutte contre les frelons qui se mettra en place au printemps 2022. Des financements seront recherchés au niveau des mairies pour des documents de communication, des achats éventuels de pièges sélectifs avec des appâts sucrés.

Le référent coordinateur local gère le dispositif et remonte les données de piégeage au référent coordinateur départemental. Le but est de comparer ces données au nombre de nids de frelons détruits dans l’année et ainsi vérifier l’intérêt du piégeage de printemps des fondatrices. Des référents locaux apiculteurs et agents des collectivités aideront à la mise en place du plan de piégeage de printemps qui doit cesser au bout de 2 mois, afin de ne pas menacer la biodiversité. À partir de juin les efforts des référents frelons se porteront sur la recherche et la destruction des nids secondaires. Les nids primaires sont recherchés dès la période de piégeage. Le GDSA départemental, le GDS consolidera les résultats des communes puis les relaiera vers l’OVS animal régional.

Pour la région PACA et notamment les Bouches-du-Rhône, les pièges doivent comporter des entrées de 10 mm de diamètre pour laisser entrer Vespa orientalis. Il est important de renforcer la surveillance de cette zone et y organiser un piégeage adapté.

Les organisations sanitaires départementales, régionales et nationales se mobilisent pour aider la filière apicole à lutter efficacement contre les frelons asiatiques.

Un plan national de lutte incluant ce plan de piégeage est en cours de finalisation.

 

« L’union fait la force. »

 

Pour mémoire :

ADA France : Fédération nationale du réseau de développement apicole.

CROPSAV : Conseil régional d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale

FNOSAD : fédération nationale des organismes sanitaires apicoles départementaux

FREDON : Organisme à vocation sanitaire végétal

GNTSA : Groupement national des techniciens sanitaires apicoles

GDS France : Fédération des GDS et FRGDS organisations d’éleveurs en charge de la santé animale, reconnus par l’État Organismes à vocation sanitaire

INTERAPI : Interprofession des produits de la ruche

ITSAP-Institut de l’abeille : Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation

OVS animal : Organisme à vocation sanitaire dans le domaine animal

 

***************

 
 

 

 

 

 


Unknown.jpeg

Message de Pauline JULLIEN du 26 novembre 2021

Chères, chers Présidents, trésoriers, secrétaires.

Comme vous l’aurez peut-être vu, le plan pollinisateurs tant promis par le gouvernement et sur lequel nous vous avions alertés, a été publié ce dimanche par les ministères de l’Agriculture et de la Transition Ecologique. Ce document ne nous satisfait pas mais nous resterons vigilants quant à sa mise en œuvre. Pour votre information vous pouvez le retrouver ici : https://www.ecologie.gouv.fr/lancement-du-plan-national-en-faveur-des-insectes-pollinisateurs-et-pollinisation-2021-2026-et

 

Ce plan pollinisateurs comprenait aussi la révision de l’arrêté abeilles de 2003. Un nouvel arrêté a été publié au journal officiel du 21 novembre, et vous pouvez le retrouver ici : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044346734. Malgré l’extension de l’évaluation de l’interdiction d’épandage à tous les produits (y compris herbicides et fongicides), et des améliorations sur l’étiquetage entrainant la disparition de la « mention abeilles » portant à confusion, il ne nous donne pas entière satisfaction, notamment sur les horaires de traitement autorisés deux heures avant le coucher du soleil et les possibilités de dérogation qu’il prévoit. 

Nous vous joignons à cet email le communiqué de presse que nous avons fait paraitre sur le sujet le 23/11/2021.

Vous trouverez également pour information les synthèses des contributions reçues sur le plan et le projet d’arrêté abeilles suite à la consultation publique organisée cet été sur lesquelles nous vous avions mobilisés – les ministères les ont enfin rendues publiques (à télécharger en fin des pages suivantes : http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/plan-national-en-faveur-des-insectes-a2416.html ethttp://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-d-arrete-relatif-a-la-protection-des-a2415.html).

Enfin, nous attirons votre attention sur la consultation publique lancée par le Ministère de l’Agriculture sur la liste des cultures non attractives pour les abeilles, devant régir les cultures non concernées par les dispositions de ce nouvel arrêté abeilles : nous invitons tous les adhérents à y participer et à nous faire des retours sur celle-ci. Pour y accéder : https://agriculture.gouv.fr/consultation-publique-projet-de-liste-des-cultures-qui-ne-sont-pas-considerees-comme-attractives.

Bien à vous

Christian Pons

Président de l’UNAF


Nos syndicats nous alertent et nous proposent de participer à la

Mobilisation générale pour la consultation publique

relative au projet de l'Arrêté Abeilles

avant le 20 juillet 2021

 

La SNA communique SNA2021.jpeg

Pour une mobilisation générale .

Bonjour, à toutes et à tous, 

Dans le cadre de la consultation publique, relative au projet de l'Arrêté Abeilles, il est vraiment très important qu'il y ait une mobilisation générale.

Vous pouvez répondre à la consultation publique en laissant un commentaire (démarche très simple) sur le site : https://www.vie-publique.fr/consultations/280568-projet-arrete-protection-des-abeilles-exposition-produits-phyto 

En reprenant tout simplement les arguments que vous trouverez dans le document ci-joint .......

maind.gif lire le document 

 

UNAF2021.jpgL'UNAF propose

MOBILISATION URGENTE POUR UNE PROTECTION EFFICACE DES ABEILLES ET AUTRES POLLINISATEURS !

30 juin 2021

Avant le 20 juillet prochain, participez à la consultation publique aux côtés de huit organisations apicoles, agricoles et environnementales, sur le projet d’arrêté abeilles !

Deux consultations publiques ont été lancées lundi 28 juin conjointement par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et le ministère de la Transition écologique :

1/ sur le plan « Pollinisateurs », d’une part ;
2/ et d’autre part sur le projet d’arrêté relatif à la protection des abeilles et des autres insectes pollinisateurs et à la préservation des services de pollinisation lors de l’épandage de pesticides sur cultures en fleurs .

Le plan pollinisateurs promis par le ministre de l’agriculture et de l’alimentation Julien Denormandie le 6 août dernier , lors de l’annonce de la réautorisation des néonicotinoïdes sur les cultures de betterave, ne contenait à l’origine que la promesse de révision de l’arrêté abeilles de 2003 et celle de l’évaluation des risques des pesticides sur les abeilles. Depuis, le plan s’est étoffé et comprend désormais une variété de mesures - allant de la recherche sur les pollinisateurs sauvages, à la santé des abeilles mellifères en passant par l’activation de leviers potentiels pour l’augmentation des ressources alimentaires, entre autres. Ce sont ces mesures qui sont mises en consultation publique.

maind.gif  lire la suite sur le site

 


Unknown.jpeg

Message de Pauline JULLIEN du 6 avril 2021

Chères, chers Présidents, trésoriers, secrétaires.

Suite aux annonces gouvernementales de mesures renforcées sur l’ensemble du territoire métropolitain pour une durée de 4 semaines, l’UNAF reste à vos côtés pour vous rappeler les modalités d’exercice de l’apiculture dans ce contexte difficile.

Tout comme lors du second confinement, il n’y a pas de dispositif spécifique s’appliquant à l’apiculture, le principal restant de justifier au maximum ses déplacements, de les limiter dans la mesure du possible, et de respecter les précautions sanitaires et la distanciation sociale.

Les déplacements peuvent se faire sans attestation dans un rayon de 10 km autour du lieu de résidence, sous réserve de pouvoir justifier de son domicile. Au-delà d’un rayon de 10 km autour du lieu de résidence, vous devez vous munir des documents suivants lors de vos déplacements :

  • L’attestation de déplacement dérogatoire (cliquer ici, téléchargeable) émise par le gouvernement (cette attestation peut être rédigée à la main ou obtenue à partir de l’application TousAntiCovid). Cette attestation est obligatoire.
  • Cochez la case : « Activité professionnelle, enseignement et formation, mission d’intérêt général »
  • Votre déclaration de ruches, avec l’indication des emplacements des ruchers
  • Tout autre document pouvant justifier de votre activité (extrait de SIRET ou attestation MSA par exemple)

Les salariés et conjoints collaborateurs doivent disposer d’un justificatif de déplacement professionnel rempli et signé par le chef d’exploitation, document à remplir accessible ici : https://www.interieur.gouv.fr/content/download/126749/1013418/file/2021-03-19-justificatif-de-deplacement-professionnel.pdf

Avant tout déplacement, s’assurer auprès de vos fournisseurs ou des marchés de leurs horaires d’ouverture et de leur organisation vis-à-vis des mesures renforcées.

Nous vous remercions par avance de transmettre ce message à tous vos membres.

N’hésitez pas à nous faire remonter toute difficulté que vous pourriez rencontrer.

Restant à vos côtés dans ces temps difficiles et vous souhaitant le meilleur à vous comme à vos proches

Bien à vous

Christian Pons

Président de l’UNAF

 

 

 


 

Logo_SNA_2018.jpeg

Travaux apicoles en période de confinement et de couvre-feu

message du 2 avril 2021

 

Chères Présidentes, Chers Présidents,

Chères administratrices et chers administrateurs,

Suite, à l'annonce du confinement, et du maintien du couvre-feu au niveau national, et afin de répondre à vos nombreuses questions  relatives aux déplacements en lien avec les travaux apicoles ainsi que pour la tenue des cours des ruchers-écoles, nous vous communiquons les informations suivantes:

Les déplacements pour l'entretien de vos ruchers (activité professionnelle ou de loisir) , les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle, ou de loisir,  les retraits de commandes en magasin et les livraisons à domicile sont autorisés durant cette période.

Si votre rucher se situe à plus de 10 km de votre domicile ou si vous devez transhumer durant le couvre-feu, vous devez vous munir de tous les documents qui prouveront le motif de vos déplacements  soient :

- Votre déclaration télé ruchers qui fait apparaître les emplacements de vos ruchers ainsi que votre numéro SIRET qui correspond à l'identification d'une activité économique et d'élevage ou votre NAPI.

- Un justificatif de domicile

- Votre attestation de déplacement  est téléchargeable sur le site du gouvernement et  vous y cocherez la case correspondant au motif de votre déplacement : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement

Pour les ruchers-écoles le protocole est le suivant :

Les élèves sont considérés  arriver au rucher en étant déjà équipés de leurs vêtements apicoles.

1/ Passage des mains au gel désinfectant ou lavage eau savonneuse. Avant toute manipulation dés l'arrivée au rucher-école.

2/ Gants api obligatoires . Il existe des lingettes désinfectantes ; passage des gants (une fois mis aux mains ) à la lingette désinfectante.

3/ Masque obligatoire .

4/ Passage des outils apicoles à la lingette .

Ainsi pas de limite pour manipuler puisque l'environnement  matériel est désinfecté.

Nombre maximum d'élèves autour d'une ruche ouverte :  SELON DISPOSITION ET ECARTEMENT DES RUCHES  pour que les élèves puissent bien voir et maintenir une distance entre eux suffisante.

Distance entre les élèves: 1 mètre logiquement . Mais le principal est qu'il n'y ait pas de contact entre eux.

Qui peut manipuler les outils et les cadres  (le moniteur seul ou le moniteur + les élèves ?   TOUS SI RESPECT DU PROTOCOLE CI DESSUS.

Désinfection préalable  des outils (enfumoir, lève cadre):   Utilisation du gel et des lingettes.  Passage du lève cadre au petit brûleur chalumeau à gaz puis rinçage eau de javel et eau pure.

Renouvellement de l'opération sur le matériel en fin de visite.

 Les magasins de matériel apicole peuvent rester ouverts, étant des magasins de première nécessité (alimentation pour animaux) mais avant tout déplacement nous vous conseillons de contacter votre boutique pour connaître les conditions d'accès.

Restez prudents.

 

Bien cordialement et bons travaux apicoles.

Frank Alétru,

Président du Syndicat National d’Apiculture

 

Syndicat National d'Apiculture 5 rue de Copenhague 75008 Paris
Tél. 01 45 22 48 42 - Mail contact@snapiculture.fr
Websnapiculture.com

 


Unknown.jpeg

 

Message de Anne FURET du 26 novembre 2020

Bonjour à toutes et à tous, 

Vous le savez, vous l’avez peut-être subi, 2020 aura été une année record de pression du frelon asiatique dans les ruchers.

Pour votre information, l’UNAF publié cette semaine un communiqué de presse pour alerter sur la situation et demander pour 2021 la mise en place d’un plan de lutte (voir plus bas).

Notre but est d’alerter les pouvoirs publics sur l’urgente nécessité de préparer 2021 et de travailler dès aujourd’hui à un plan de lutte intégrant :

  • la coordination du piégeage de printemps ;
  • une destruction systématisée et financièrement accompagnée des nids avec sensibilisation à leur reconnaissance ;
  • une indemnisation de la filière pour les coûts engagés dans cette lutte et les mortalités constatées.

Vous trouverez nos propositions détaillées pour un plan à lire  en cliquant ici.

Ce plan repose notamment sur notre analyse de l’action publique menée chez nos voisins européens et qui montre un accompagnement plus soutenu aux apiculteurs espagnols, italiens, portugais ou belges face à ce fléau.

Cette communication est une première étape à notre action. Nous continuerons de faire progresser le dossier au cours des prochaines semaines. Nous vous tiendrons informés.

Pour rappel, nous avons publié début 2020 notre hors-série sur le frelon asiatique : https://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/bulletin_de_commande_hors-serie.pdf

Vous y retrouverez toutes les informations pratiques sur le piégeage, la destruction des nids, les méthodes de protection au rucher, mais également des retours d’expérience de territoires qui luttent contre le frelon, ou un tour d’Europe de la lutte. 

 

Anne FURET

Chargée de projet "Environnement de l’Abeille"

Union Nationale de l'Apiculture Française

5 bis rue Faÿs 94160 Saint-Mandé

Tél.: 01 41 79 74 43 – 06 28 20 76 10

www.unaf-apiculture.info

Suivez-nous sur Twitter et Facebook.

 

 


Unknown.jpeg

 

Message de Sylvain HALFTERMEYER du 4 novembre 2020

Bonjour à toutes et à tous, 

Suite à notre message de jeudi dernier nous avons pu avoir des précisions de la part du ministère de l’agriculture, et avons confirmation que les apiculteurs peuvent continuer leurs activités au cours du confinement. Contrairement au printemps, aucune instruction technique spécifique n’est toutefois prévue, dans la mesure où il est possible de se déplacer pour le soin des animaux domestiques d’élevage et de compagnie (par exemple pour l’entretien des ruches), en cochant la case « consultations et soins ne pouvant être assurés à distance ». Les ruchers collectifs, comme ceux des ruchers-école par exemple, sont également concernés.

Par ailleurs, les fournisseurs apicoles restent ouverts (cocher « Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle), tout comme les marchés alimentaires, dans le respect des règles sanitaires. 

Sur ces bases, nous invitons tous les apiculteurs à ne se déplacer qu’en cas de nécessité, et en respectant les procédures imposées :

  • Attestation de déplacement dérogatoire dûment remplie + déclaration de ruches
  • Le cas échéant, un justificatif spécifique de déplacement (ex. mandat du président du rucher-école)
  • Avant tout déplacement, s’assurer auprès de vos fournisseurs ou des marchés de leurs horaires d’ouverture et de leur organisation vis-à-vis du confinement
  • Dans tous les cas, respecter les règles sanitaires en vigueur

Documents de référence :

Apicolement vôtre

Sylvain HALFTERMEYER

Coordinateur – Responsable filière

 


DébutPrécédent [ 1 2 3 ] SuivantFin
Notre Agenda

Jeudi 08 Déc. 2022

Semaine n° 49

Agenda pour les 30 prochains jours


Aucun évènement

Des Infos ... !
Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres : 209

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 9

Total visites Total visites: 1637561  

Webmaster - Infos
Infos des syndicats
Cueilleurs essaims
^ Haut ^